G

Google va lâcher 20 millions de moustiques stérilisés en Californie

Verily, la branche scientifique d’Alphabet, la maison mère de Google, a commencé à libérer près de Fresno, en Californie, des millions de moustiques stérilisés dans le but de tester une forme de lutte contre les épidémies de virus comme Zika ou la dengue.

Empêcher la naissance d’autres moustiques

Ces insectes, tous mâles et élevés en laboratoire, ne sont pas génétiquement modifiés, mais infectés par la bactérie Wolbachia, qui a des vertus stérilisatrices. L’idée est qu’après s’être accouplés avec les femelles, les œufs de ces dernières ne peuvent pas se développer et donner naissance à d’autres moustiques. Le but in fine est ainsi de faire disparaître la population de moustiques et notamment l’espèce Aedes Aegypti, qui transmet les virus de la dengue, de la fièvre jaune, Zika et Chikungunya.

«Si nous voulons vraiment pouvoir aider les gens à l’échelle mondiale, nous devons être en mesure de produire beaucoup de moustiques, de les répartir à l’endroit où ils doivent agir et de contrôler les populations à très peu de coûts», a indiqué à la MIT Technology Review Linus Upson, de la société Verily.

20 millions de moustiques envoyés au front

Si d’autres tests similaires ont déjà été menés aux Etats-Unis, en Australie ou encore au Brésil, celui-ci est le plus important jamais effectué. Il doit durer plusieurs mois avec au total près de 20 millions de moustiques mâles envoyés en mission de stérilisation. Cela n’aurait aucun dommage ni sur le reste de la faune locale ni sur les humains puisque les mâles ne piquent pas et ne transmettent donc pas de maladies.

CategoriesSciences
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.