P

Pourquoi il faut répondre aux commentaires végéphobes sur Internet

Les médias font parfois des articles à propos de l’éthique animale sur leur site internet. C’est très bien. Mais même si nous nous réjouissons, nous n’allons presque jamais lire les commentaires postés sous ces articles. On y trouve souvent des critiques de bas-étage, et les mêmes arguments que nous entendons régulièrement lors des dîners en famille.

Les militants qui répondent sont rares. Et lorsqu’ils le font, sont souvent seuls, avec les mêmes pseudos. Pour autant si nous nous mobilisions un peu plus, nous pourrions facilement affirmer nos idées.

La plupart des militants m’ont souvent fait part d’un certain découragement. C’est en effet difficile de discuter en ligne avec quelqu’un qui refuse tout dialogue, et qui s’obstinera à chercher un prétexte pour justifier sa consommation de viande et se moquer de nous.

Malgré cela, je pense qu’il serait nécessaire que nous nous mobilisions un peu plus sur ce sujet, que c’est au moins aussi important que de faire des actions dans la rue. Voilà pourquoi.

1 – Mieux justifier nos actions

Faire une action médiatisée, avec un peu de spectacle et de choc, pour ensuite laisser nos seuls moqueurs la juger, est-ce vraiment productif ? Nous devrions au contraire faire nos actions, mais aussi donner notre propre interprétation, en complément de celle du journaliste, directement dans les commentaires. 

Car de nos actions, ressortent souvent des images, quelques faits, mais pas vraiment les explications. Alors, à quoi bon se recouvrir de faux sang, s’allonger pendant une heure dans une barquette en plastique, si personne n’explique réellement la démarche ?

2 – Empêcher que nos détracteurs imposent leurs idées

Dans une situation de consensus, il est rare que des gens prennent conscience eux-même qu’il y a un problème. C’est d’autant plus rare quand la personne se désintéresse du sujet à la base. Lorsque les 200 commentaires d’un article ne contiennent que moqueries et insultes sur les végétariens, comment espèrer que les gens neutres puissent prendre un autre parti que le leur ? Nous devons répondre, pour montrer que nous avons aussi des arguments.

3 – Montrer que nos actions intéressent

Tous les médias regardent leurs audiences. Si vous répondez aux commentaires, vous ajoutez de l’interaction sur un article. Et si un article suscite le débat, des commentaires, les journalistes auront probablement l’envie de creuser et d’aller plus loin sur le sujet. Car ils verront, que cela intéresse les lecteurs.

4 – Affirmer notre légitimité

Parler publiquement, c’est exister. Et exister donne une légitimité à notre mouvement, tout en facilitant ainsi le « coming out » de toutes les personnes qui adopterons un régime végétarien dans le futur.

5 – Faire changer d’avis le lecteur

Les moqueurs ne sont pas toujours si butés, même si les apparences le laissent penser. Des fois, ils changent d’avis!

CategoriesNon classé
Avatar
Typy Zoberman

Éditrice de livres numériques et étudiante en sociologie.