U

Un défilé de Banana Republic perturbé à New York par des défenseurs des animaux

Alors que la Fashion Week de New York a battu son plein la semaine dernière, tous les défilés ne se sont pas très bien déroulés. A l’image de celui de Banana Republic, perturbé par des défenseurs des animaux venus protester samedi contre la nouvelle collection cosignée avec la «socialite» Olivia Palermo, usagère régulière de fourrure.

Pas de fourrure chez Banana Republic

Le défilé avait lieu devant l’une des boutiques de la marque du groupe Gap à Manhattan. Lorsque les mannequins sont sortis, plusieurs militants ont surgi avec des pancartes et des slogans tels que «Commerce de la peau, commerce de la mort» ou «La peau d’animal n’a rien à voir avec la mode, où est votre compassion bon sang?». Le personnel de sécurité a alors immédiatement fait rentrer les mannequins dans le magasin et écarter les défenseurs des animaux des lieux.

Olivia Palermo se serait notamment déjà affichée avec de la fourrure ou encore une coque d’iPhone faite à partir de cuir de veau, selon une militante interrogée par le Women’s Wear Daily, qui précise cependant que la dernière collection dévoilée ne comporte pas de fourrure et, de manière générale, Banana Republic n’en utilise pas.

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.