L’Allemagne championne des produits alimentaires vegans

La France a terminé 4e, selon une étude de l’agence Mintel.

En 2016, l’Allemagne a lancé 18% de la totalité des nouveaux produits alimentaires vegans dans le monde, selon une étude de l’agence Mintel.

Elle devance les Etats-Unis (17%) et le Royaume-Uni (11%). La France est au pied du podium, à 6% – les ventes du segment traiteur végétal y ont augmenté de 82%.

Le véganisme a en effet le vent en poupe en Allemagne, leader de la confection de substituts à la viande. Mais, dans ce domaine, on trouve de tout, le meilleur comme le pire. Ceci pourrait expliquer la chute de 17% du nombre de nouveaux substituts de viande lancés entre 2015 et 2016.

Le véganisme est tendance en Allemagne

Ce déclin «pourrait signifier que l’offre actuelle ne répond pas aux attentes des consommateurs», indique Katya Witham, analyste chez Mintel.

«La tendance du naturel joue un rôle dominant dans les choix alimentaires des consommateurs allemands, qui accordent leur priorité aux produits non transformés, naturels et sains», ajoute-t-elle.

Qui plus est, les Allemands sont très attachés à savoir ce qu’il y a dans les produits qu’ils achètent et la liste des ingrédients présents dans les substituts de viande est souvent trop longue.

Pour autant, «le véganisme est maintenant considéré comme un style de vie à la mode, et l’Allemagne abrite le plus de lancements de produits vegans innovants. Aujourd’hui, les produits vegans attirent l’attention d’un public beaucoup plus large, à savoir des consommateurs flexitariens pour qui la santé et l’éthique sont prioritaires», observe Katya Witham.

5% des Allemands vegans

Le pays de Goethe accueille aussi depuis 2011 la première chaîne de supermarchés vegan en Europe, Veganz, qui possède dix unités à travers le continent et propose plus de 4.500 produits.

D’ailleurs, les supermarchés généralistes allemands disposent eux aussi de plus en plus d’un rayon végétarien et vegan. Sans compter l’essor des restaurants vegans.

A l’heure actuelle, 7% des Allemands se déclarent végétariens (5% vegans), avec une majorité chez les 16-24 ans (14% de végétariens, 10% de vegans).

Pour cette tranche d’âge, la France est juste derrière avec 13% de 16-24 ans végétariens et 12% de vegans. On retrouve ensuite l’Italie, l’Espagne et la Pologne.