T

Trop nourries par les visiteurs, des chèvres d’une ferme pédagogique décèdent

Malgré les panneaux d’interdiction, les enfants n’ont pas pu résister. Et c’est ainsi que, trop nourries par les visiteurs, quatre chèvres ont récemment trouvé la mort dans la ferme pédagogique du parc du Lion à Wattrelos (Nord).

«Il y a de quoi avoir la haine!»

Avec presque la moitié de son cheptel perdu, le président de l’établissement, Guillaume Rotsaert, a exprimé son ras-le-bol sur Facebook ces derniers jours: «Les animaux de la ferme pédagogique ne mangent ni céréales au chocolat, ni barbe à papa, ni M&S, ni pain, ni salade (…) Oui, c’est vrai, un bout de pain ne va pas tuer un animal, mais il faut savoir que vous êtes des centaines à venir chaque jour, ce qui fait des centaines de bout de pain».

«Quand on aime les animaux, qu’on les met au monde et que quelques mois après il faut les mettre dans un sac… Il y a de quoi avoir la haine! Alors quand il y a un panneau “MERCI DE NE PAS NOURRIR”, merci de suivre ces instructions!» poursuit-il.

Des décès déjà l’an dernier

La Voix du Nord rappelle que la ferme pédagogique, dont l’entrée est gratuite, avait déjà connu des décès de chèvres l’an dernier pour les mêmes raisons. Cette année, trois des chèvres avaient cinq mois et la quatrième dix ans.

CategoriesSociété
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.