Le défenseur des éléphants Wayne Lotter assassiné en Tanzanie

Avec sa fondation, Pams, le Sud-Africain luttait contre le braconnage.

La défense des animaux sur le terrain est un métier à risque. Wayne Lotter a ajouté la semaine dernière son nom à la liste des éminents combattants du braconnage assassinés, tué par balle dans un guet-apens à Dar-es-Salaam, en Tanzanie.

Cet ancien ranger sud-africain de 51 ans avait cofondé la fondation Pams en 2009, luttant contre le braconnage dans le pays, notamment celui des éléphants alors que la Tanzanie en accueille la plus grande population du continent. Sauf que trente y trouvent la mort par jour, selon Libération.

«Il est mort courageusement»

«Wayne croyait que les communautés étaient les meilleures protectrices des animaux du continent. Grâce à son travail avec Pams, il a aidé à former des milliers de gardiens de village dans tout le pays. Son travail novateur dans le développement d’une approche basée sur le renseignement anti-braconnage a contribué à inverser les taux de braconnage qui grimpait en flèche en Tanzanie», a indiqué la fondation dans un communiqué.

«Le charme de Wayne, son intelligence et son sens de l’humour excentrique lui conféraient la possibilité unique de faire en sorte que ceux qui l’entourent rient et sourient constamment. Il est mort courageusement pour la cause dont il était le plus passionné», a-t-elle ajouté.

Jane Goodall «profondément choquée»

La célèbre primatologue Jane Goodall s’est déclarée «profondément choquée» par la mort de Wayne Lotter. «Wayne était un héros pour moi, un héros pour beaucoup de monde, quelqu’un qui a consacré sa vie à la protection de la faune en Afrique», a-t-elle rendu hommage dans un communiqué.