Les producteurs laitiers australiens veulent interdire l’appellation «laits végétaux»

Ils estiment que cela provoque la confusion chez les consommateurs.

Justin Kern / Flickr

Après la viande, le lait. Un groupe de producteurs laitiers australiens, Dairy Connect, proteste contre le fait que les boissons d’origine végétale (soja, amade, avoine…) puissent obtenir l’appellation «lait».

Pour une autre appellation comme jus ou eau

Reprenant un combat mené également aux Etats-Unis, ils estiment que cela sème la confusion chez les consommateurs. «Si un consommateur se promène dans l’allée du supermarché et voit un produit à base de soja ou d’amande appelé « lait », il peut croire à tort qu’il aide l’industrie laitière», a déclaré à ABC News Shaughn Morgan, le patron de Dairy Connect, désirant ainsi qu’une autre appellation, telle que jus ou eau, soit trouvée pour ses concurrents d’origine végétale.

Un combat qui n’est pas anodin quand on sait qu’aux Etats-Unis par exemple, le marché du lait d’origine végétale a vu ses ventes grimper de 54% ces cinq dernières années, rapportant 1,3 milliard de dollars l’an dernier, fragilisant ainsi l’industrie laitière d’origine animale.