Les exportations de viande brésilienne moins bonnes que prévu cette année

Elles ne devraient augmenter que de 10% par rapport à l’an dernier.

fabifer / Pixabay

Le double scandale qui a atteint le géant mondial JBS va faire mal aux exportations brésiliennes de viande cette année. Les dernières prévisions de l’organisme Agroconsult indiquent une augmentation de 10% par rapport à l’an dernier, à 1,5 million de tonnes.

Une prévision de 20% avant les scandales

Avant les deux affaires sanitaire et judiciaire qui ont durement affecté le secteur, les indicateurs prévoyaient une hausse de 20% pour cette année. «Compte tenu de la taille de JBS, cela a affecté toute la chaîne de production», selon Agroconsult, cité par le magazine brésilien Exame.

Une production de viande bovine qui devrait atteindre un total de 9,4 millions de tonnes, contre 10,1 millions de tonnes prévues précédemment, soit à peine plus que l’an passé (9,1 millions de tonnes).

Une demande de viande en chute libre

Agroconsult ajoute que depuis l’opération «carne fraca» («viande pourrie») en mars, qui a démantelé un réseau de corruption visant des agents officiels de contrôle sanitaire ayant libéré la commercialisation de viande avariée sur le marché national et international, la demande a nettement baissé au Brésil.