L

La Chine envisage à son tour la fin de la vente de voitures à essence et diesel

Un allié de poids pour Paris et Londres. Après la décision de la France et du Royaume-Uni de mettre fin à la vente de voitures à essence et diesel à partir de 2040, la Chine envisage à son tour de prendre la même décision.

1,7% de voitures propres vendues l’an dernier

Pékin a en effet annoncé réfléchir à un calendrier en ce sens. «Les entreprises devront, conformément aux exigences, améliorer le niveau d’économies d’énergie des voitures traditionnelles et développer vigoureusement les véhicules à énergies propres», a déclaré le vice-ministre de l’Industrie, Xin Guobin, cité par La Tribune, devant un forum automobile à Tianjin.

Le défi s’annonce, à l’image de la Chine, gigantesque, sachant que l’an dernier, à peine 1,7% des 28 millions de voitures vendues fonctionnent aux énergies propres malgré des aides gouvernementales. Mais il s’agit d’une hausse de 53% en un an.

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.