Un réseau de chauffage et climatisation alimenté par la combustion de déchets à Toulouse

Il alimente depuis mai 19.000 m² de bureaux dans le quartier de la Cartoucherie.

RoAll / Pixabay

Une première en France. Un réseau de chaud et de froid fonctionnant entièrement grâce à la combustion de déchets a été inauguré jeudi à Toulouse dans le quartier de la Cartoucherie.

Chauffage et climatisation sans électricité

En fonction depuis mai dernier pour un coût de 2,7 millions d’euros, il fournit chauffage comme climatisation au pôle régional d’enseignement et de formation aux métiers de la santé (12.000 m²) et des bureaux (7.000 m²) avant une extension jusqu’à 54.000 m² de locaux administratifs d’ici 2025. Près de 650 réseaux de chaleur du même type existent en France, mais l’eau doit y être refroidie à l’aide d’électricité.

Concrètement, la combustion des déchets de la métropole toulousaine permet de chauffer de l’eau acheminée vers des équipements situés au sous-sol des bâtiments concernés capables de refroidir l’eau si nécessaire. Sans usage de l’électricité, ce système va permettre d’éviter les émissions de 57 tonnes de CO2 par an pour le froid et 1.512 tonnes de CO2 pour le chauffage, selon un communiqué du groupe Coriance.