La loi anti-sacs plastique la plus stricte au monde entre en vigueur au Kenya

Fabricants comme usagers risquent 33.000 euros d’amende ou quatre ans de prison.

cocoparisienne / Pixabay

De quoi passer l’envie de toucher un sac plastique. La loi bannissant les sacs plastique au Kenya est entrée en vigueur, prévoyant, au choix, 33.000 euros d’amende ou quatre ans de prison pour tout producteur, vendeur ou usager de ce type de contenant.

Des sacs plastique dans l’estomac des vaches

La pollution occasionnée par les sacs plastique au Kenya est particulièrement présente puisque, selon le Guardian, des sacs sont quotidiennement retirés des estomacs des vaches dans les abattoirs du pays.

Le pays d’Afrique rejoint ainsi notamment la France, l’Italie ou encore la Chine dans l’abandon du sac plastique à usage unique même s’il aura fallu trois tentatives en dix ans pour que la loi soit enfin adoptée. Ce sont surtout les fabricants qui ont offert la plus forte résistance, prévenant que 176 devraient fermer les portes de leurs usines, avec 60.000 emplois à la clé.