L

La Commission européenne ouvre une enquête sur la fusion Bayer-Monsanto

Annoncé depuis bientôt un an, le projet de fusion entre l’allemand Bayer et l’américain Monsanto n’a pas encore obtenu tous les feux verts. Notamment celui de la Commission européenne qui a annoncé mardi l’ouverture d’une enquête en raison de l’impact négatif de cette opération sur la concurrence.

Hausse des prix et baisse de la qualité

L’exécutif européen a fait part de ses inquiétudes «que le projet d’acquisition ne réduise la concurrence sur un certain nombre de marchés différents et n’entraîne ainsi une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l’innovation», a-t-il indiqué dans un communiqué cité par La Tribune.

L’acquisition de Monsanto par Bayer, pour une valeur de 56 milliards d’euros, «entraînerait la création de la plus importante entreprise intégrée du monde dans les secteurs des pesticides et des semences», selon la Commission européenne, qui ajoute qu’«en outre, l’opération aurait lieu dans des branches d’activités déjà concentrées au niveau mondial». Le chimiste allemand espère obtenir l’autorisation de Bruxelles d’ici la fin de l’année.

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.