X

Xanda, le fils de Cecil le lion, tué à son tour par des chasseurs

Xanda a connu le 7 juillet dernier le même destin que son père, Cecil, dont la mort il y a deux ans avait eu un retentissement mondial. Le lion de six ans a également été tué lors d’une chasse au Zimbabwe.

«Xanda était l’un de ces magnifiques lions du Kalahari»

«Xanda était l’un de ces magnifiques lions du Kalahari, avec une crinière touffue, un corps imposant, une belle condition, un animal très adorable», a déclaré au Guardian Andrew Loveridge, l’un des scientifiques britanniques qui le suivaient à l’aide d’une puce électronique. «Personnellement, je pense qu’il est triste que quiconque veuille tuer un lion, mais il y a des gens qui paient pour cela», a-t-il ajouté.

Xanda a en effet été tué lors d’une chasse organisée par Richard Cook, un chasseur zimbabwéen dont les clients dépensent plusieurs milliers d’euros pour s’offrir des trophées d’animaux sauvages. Le lion se trouvait malheureusement en zone légale de chasse puisque deux kilomètres en dehors du Hwange national park. C’est ainsi que les responsables de la réserve naturelle réclament aux autorités une zone supplémentaire de 5 km aux alentours où la chasse serait interdite, les frontières n’étant pas physiques et les animaux pouvant aller et venir inconsciemment.

550 lions dans le Hwange national park

«La population (locale) des lions est assez bonne, mais ce serait probablement mieux si cela ne se produisait pas», a indiqué Andrew Loveridge, qui précise cependant que Richard Cooke était un chasseur «responsable», respectant un certain quota d’animaux pouvant être abattus et les déclarant tous auprès des scientifiques.

Près de 550 lions vivent actuellement au sein des 1.500 hectares du Hwange national park. Mais la chasse au lion s’est intensifié ces dernières années, atteignant jusqu’à 1.500 félins dans une même année en Afrique alors qu’il ne reste qu’il n’en reste qu’environ 20.000, 90% de l’espèce ayant disparu au cours du siècle dernier.

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.