Le gouvernement rend public des listes de pesticides susceptibles de contenir des perturbateurs endocriniens

Ces produits sont actuellement en vente libre en France.

Bien décidé à montrer qu’il n’a pas baissé la garde face à la Commission européenne en acceptant sa définition des perturbateurs endocriniens, le gouvernement a rendu public la semaine dernière les listes de produits pesticides en vente libre susceptibles d’en contenir afin de prévenir les consommateurs.

>> Voir les deux listes des pesticides incriminés ici et

Des listes provisoires

Les perturbateurs endocriniens cités sont ceux issus de la définition de la Commission européenne, mais le gouvernement prévient que les agences sanitaires européennes n’ont pas encore mené leur enquête détaillée. Ainsi, «des substances sont donc susceptibles de ne plus figurer dans cette liste» après leur analyse. «A l’inverse, d’autres substances non identifiées à ce jour peuvent y être intégrées ultérieurement», précise le communiqué commun des ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique.

Ces possibles altérations futures font que les associations de défense des consommateurs trouvent unanimement que ces listes sont non seulement inutiles, mais également trop restreintes.