Le Costa Rica célèbre l’adoption d’une loi contre la souffrance animale

Elle sanctionne de peines de prison et d’amendes les personnes maltraitant les animaux.

San José, la capitale du Costa Rica, était en fête il y a quelques jours pour célébrer l’adoption par le Parlement local d’une loi contre la souffrance animale, selon les médias locaux.

Une grande fête était prévue avec de nombreuses activités dédiées aux animaux : piscines, parcs de jeux, espaces de nourriture, services de vaccination…

>> Voir un reportage vidéo (en espagnol) sur l’événement

Peines de prison et amendes

Il faut dire qu’il y avait de quoi se réjouir après des mois de débats au Parlement avant que la loi ne soit finalement adoptée début juin. Celle-ci prévoit des peines de trois mois à un an de prison pour les personnes maltraitant les animaux ou organisant des combats d’animaux.

«Aujourd’hui, c’est un jour très spécial pour tous les Costaricains. Nous sommes ici comme une grande famille. Nous avons franchi une première étape d’une longue route vers une meilleure place pour les animaux dans notre société» a déclaré le président de la République Luis Guillermo Solís au public.

Des amendes seront également prévues à l’encontre, entre autres, des personnes ne ramassant pas les excréments de leur chien dans la rue.