Le Conseil d’Etat confirme l’interdiction de la reproduction en delphinarium

Marineland avait déposé un recours, craignant une fermeture à terme de ses activités.

Dirk Vorderstraße / Flickr

Vers la fermeture prochaine des delphinariums français? C’est bien possible après la confirmation mardi par le Conseil d’Etat du récent arrêté interdisant la reproduction des espèces dans les parcs de l’Hexagone.

Les produits chlorés maintenus

Le Marineland d’Antibes (Alpes-Maritimes) avait déposé un recours le mois dernier, craignant pour la pérennité de ses activités. Le parc, soutenu par deux autres établissements français (Parc Astérix et Planète sauvage), a cependant obtenu la suspension de l’interdiction de l’utilisation des produits chlorés dans un délai de six mois à partir de la date de publication de l’arrêté, en novembre prochain.

Un délai insuffisant «compte tenu des conséquences qu’aurait l’interruption brutale du traitement des eaux par des produits chlorés», a indiqué le Conseil d’Etat, cité par Le Parisien.

Les associations satisfaites

Les associations de défense des animaux se sont félicitées de la décision de la plus haute juridiction administrative française.

C’est Assez ! et Sans Voix Paca convient pour leur part à une manifestation contre la captivité des mammifères marins dimanche devant l’entrée du Marineland d’Antibes.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.