Royaume-Uni: la publicité pro-végane que l’industrie laitière voulait faire interdire

Elle dénonce notamment la séparation des veaux de leur mère après la naissance et leur abattage.

CallyL / Pixabay

Victoire pour Go Vegan World. L’autorité britannique de régulation de la publicité (ASA) a donné raison à cette campagne de promotion du véganisme irlandaise après avoir été saisie par l’industrie laitière du pays qui voulait voir son affiche diffusée en février dernier dans les journaux britanniques censurée.

Go Vegan World

«Le lait humain est un mythe, ne l’achetez pas»

L’affiche en question montre une vache derrière un fil de fer barbelé en dessous de l’inscription «Le lait humain est un mythe, ne l’achetez pas». Suivi du texte: «Je suis devenu vegan le jour où j’ai visité un élevage de vaches laitières. La mère, encore tachée du sang de la naissance, meuglait frénétiquement à la recherche de son bébé. Son veau, fraîchement sorti du ventre de sa mère, mais séparée d’elle, tremblait et gémissait piteusement, tétant le lait de tétines en caoutchouc sur le mur au lieu du corps nourricier de sa mère. Tout cela parce que les humains prennent son lait. Son veau est abattu pour sa chair et elle est elle-même abattue à l’âge de 6 ans. Leur espérance de vie dans la nature est de 25 ans. Je ne pouvais plus participer à cela. Et vous?»

L’industrie laitière a jugé le texte de la publicité trompeur, suggérant des violations généralisées de la réglementation britannique en matière de bien-être dans l’élevage laitier. Mais l’ASA a estimé que les affirmations de l’affiche étaient vraies, pertinentes et objectivement étayées par des preuves. La publicité peut ainsi de nouveau être diffusée dans les médias.

Peu importe la provenance du lait, le résultat est le même

«L’objectif de l’affiche est de faire comprendre aux gens que, peu importe la provenance du lait et des produits laitiers, d’une exploitation laitière industrielle ou d’une petite exploitation, pour chaque vache, la pratique standard nécessite sa grossesse, l’enlèvement de son veau et son abattage, afin que nous puissions boire le lait qu’elle a produit pour nourrir son nourrisson. L’affiche souligne que le problème rencontré par les animaux dans l’industrie laitière n’est pas la façon dont ils sont traités, mais dont ils sont utilisés. La publicité fait référence aux droits des animaux: le droit d’autres êtres dotés de sensibilité de ne pas être notre propriété et de ne pas être utilisés par nous pour nos fins», a déclaré Sandra Higgins, responsable de Go Vegan World, dans un communiqué.