Y

Yves Jego : « Avec une alternative végétarienne dans les cantines, personne n’est stigmatisé »

yvesjego

La pétition lancée par Yves Jégo pour demander « une alternative végétarienne obligatoire dans les cantines scolaires » se rapproche des 100.000 signatures. Le député UDI explique sa démarche à Vegemag.

Quel est l’objectif de cette pétition ?

Il s’agit d’appuyer la proposition de loi que je vais proposer à la signature des parlementaires pour imposer dans les cantines scolaires un menu végétarien à côté du menu classique.

En moins d’une semaine, votre pétition a recueilli plus de 70 000 signatures. Êtes-vous surpris?

Oui, l’ampleur de cette mobilisation prouve qu’il y a une attente de la société. L’idée d’une solution laïque et qualitative aux questions soulevées par la nourriture scolaire rencontre un vrai soutien populaire.

Que répondez-vous à ceux qui vous accusent de faire du communautarisme ?

Le communautarisme serait d’accepter l’idée de repas confessionnels dans les cantines scolaires. En proposant une alternative végétarienne, personne n’est stigmatisé.

Il s’agit d’offrir un choix consensuel pour sortir par le haut de la prise en otage de l’assiette de nos enfants par les prosélytes et les extrémistes.

Quelle est la prochaine étape ?

La proposition de loi sera déposée en septembre et proposée à la signature de tous les parlementaires si nous réussissons à dépasser les 100.000 signatures.

>> La pétition pour une alternative végétarienne obligatoire dans les cantines

CategoriesNon classé
Cédric Garrofé
Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017 avec la rédaction du média «Le Temps».

Comments are closed.