Un ours polaire de SeaWorld est-il mort de chagrin?

Szenja, 21 ans, est morte soudainement la semaine dernière au SeaWorld de San Diego (Californie). Si une autopsie doit encore être pratiquée pour comprendre les raisons de son décès, l’association PETA a d’ores et déjà estimé qu’il était dû au chagrin.

Séparée de Snowflake en février

«Après avoir perdu sa compagne de 20 ans lorsque SeaWorld a expédié Snowflake au zoo de Pittsburgh afin d’élever d’autres ours polaires misérables, Szenja a fait ce que n’importe qui ferait quand on perd tout espoir, elle a renoncé», a indiqué l’association dans un communiqué cité par le Times of San Diego, appelant le parc animalier à mettre fin à ses activités.

Les responsables de SeaWorld ont indiqué avoir été surpris par la mort de Szenja, née en captivité dans un zoo allemand avant d’arriver en Californie à l’âge de 2 ans. La semaine précédant sa mort, elle avait perdu l’appétit et son énergie. L’espérance de vie d’un ours polaire est de 20 à 30 ans dans la nature.

>> Voir la vidéo de Szenja quelques jours avant sa mort ci-dessous:

Une relation homosexuelle?

Mais le parc animalier réfute tout lien de cause à effet entre la séparation des deux ourses et la mort de Szenja, PETA affirmant qu’elles étaient liées par une relation homosexuelle.

«Il est bien connu que les ours polaires adultes sont généralement des animaux solitaires et Szenja a été constamment nourrie et soignée par une équipe de soins dédiée et passionnée. Elle n’a démontré aucun changement de comportement négatif après le transfert de Snowflake au zoo de Pittsburgh en février», a répliqué SeaWorld auprès du Huffington Post, jugeant la condamnation de PETA typique de «son action clairement anti-zoo, créant de fausses histoires non fondées sur des faits scientifiques».

En janvier dernier, le SeaWorld d’Orlando (Floride) avait lui été marqué par le décès de l »orque Tilikum, héros du documentaire Blackfish.