L

Les effets bénéfiques des régimes végétariens prouvés par une étude

Des fruits et légumes C’est désormais prouvé. Adopter une alimentation végétarienne a des effets positifs sur la santé, notamment pour ses facultés à réduire la pression artérielle, selon une étude publiée lundi par des chercheurs japonais dans la très sérieuse revue JAMA Internal Medicine. >> Le compte rendu de l’étude de JAMA Internal Medicine >> Vegetarian Diet May Lower Blood Pressure (Medical Daily)

Les régimes végétariens officiellement bons pour la santé

«De nombreuses enquêtes avaient suggéré une association entre les régimes végétariens et la pression artérielle, mais sans qu’aucune relation ne soit clairement établie. Finalement, nous nous sommes aperçus que végétariens ont bien une pression artérielle beaucoup plus basse par rapport aux régimes omnivores, en moyenne de 5 mm de mercure pour la pression artérielle systolique et de 2,2 mm Hg pour la diastolique» ont précisé les scientifiques.

En quoi cette étude peut-elle marquer un tournant?

C’est la première fois  qu’un travail de recherche sur les régimes végétariens est réalisé à grande échelle. Pour avoir une meilleure idée, les chercheurs ont notamment compilé des données issues de plusieurs essais cliniques et études observatrices réalisées entre 1900 et 2013, sur un total de 21.604 participants âgés de 20 ans et plus.

Alors, pourquoi les végétariens ont-ils moins de problèmes?

Les scientifiques avancent plusieurs pistes, notamment sur l’effet bénéfique de la consommation de protéines végétales. Selon eux, les végétariens pourraient aussi avoir un plus faible indice de masse corporelle (IMC) que les autres, car ils consomment moins de matières grasses et plus de fibres. Et le surplus de poids est un facteur qui contribue à l’hypertension. Enfin, les chercheurs avancent que les résultats pourraient s’expliquer par le fait que les végétariens ont une alimentation généralement plus riche en potassium et plus faible en sodium que les autres.

Quels avantages?

La Société canadienne d’hypertension artérielle est formelle. Une tension artérielle moins élevée réduirait les risques d’attaques cardiaques de 25%, d’AVC de 40% et d’insuffisance cardiaque de 50%.

CategoriesNon classé
Avatar
Julie Perrieux

Journaliste spécialisée en développement durable.

Comments are closed.