L

Les actes de cruauté sur les animaux sauvages interdits par l’Assemblée nationale

Un bébé biche

Une nouvelle avancée en France pour les animaux. Les députés ont voté mardi en fin de soirée un amendement punissant les actes de cruauté envers les animaux sauvages, dans le cadre d’un projet de loi sur la biodiversité. Jusqu’à présent, seuls les actes de cruauté envers les animaux domestiques ou en captivité étaient punis.

« C’est une étape très importante que viennent de franchir les députés français. En adoptant un amendement qui étend les sanctions prévues pour les actes de cruautés commis sur les animaux domestiques aux animaux sauvages Ils ont reconnu implicitement le caractère sensible de ces animaux » a réagi la fondation 30 Millions d’Amis sur son site internet.

« Avec cet amendement, les actes de cruauté sur animaux sauvages seront désormais punis de deux ans d’emprisonnement et 30.000€ d’amende. Jusqu’à présent, ils n’étaient pas réprimés par la loi. C’est une avancée majeure pour les défenseurs des animaux. Cela renforce, réellement, le pouvoir d’intervention des ONG, notamment contre les actes cruels de chasse ou de destruction d’animaux sauvages » a déclaré de son côté la Fondation Brigitte Bardot.

Ce sont les députés écologistes Laurence Abeille, Denis Baupin et François-Michel Lambert qui sont à l’origine de l’amendement déposé.

CategoriesNon classé
Avatar
Julie Perrieux

Journaliste spécialisée en développement durable.

Comments are closed.