En mer, un jeune réalisateur s’apprête à filmer « Sea Shepherd »

Ego Loan

Droit de réponse, 12 octobre 2014: La présidente de Sea Shepherd réagit autour d’une polémique sur le film de Loan Ego

A 20 ans, Loan Ego se prépare à embarquer à bord du Columbus de « Sea Shepherd » pour une mission aux Îles Féroé.

Là-bas, chaque année, se déroule le « Grindadráp », une chasse à la baleine pratiquée par divertissement et qui est aussi le plus grand massacre de mammifères marins en Europe.

Pour dénoncer ces agissements et faire connaître les actions de l’ONG, le jeune réalisateur s’apprête à réaliser un film montrant la vie et les actions de l’équipage. Un projet que Vegemag évoque avec lui.

Comment es-tu devenu végétarien?

En voyant une vidéo d’une vache suspendue par un crochet, et enfoncé dans sa patte arrière. Elle crachait son sang, tout en étant vivante. C’était horrible, et cela a été un véritable choc pour moi. Et c’est d’ailleurs comme ça que je me suis rendu compte que les images pouvaient avoir une très grande force.

En quoi consiste ton projet?

A partir du 30 juillet 2014, je vais participer à la prochaine opération « Stop the Grind » de « Sea Shepherd ». Nous allons nous rendre en bateau aux Iles Féroé afin de faire tout notre possible pour protéger les globicéphales (baleines-pilotes) des massacres.

Cette opération ne sera pas facile car elle aura lieu en terrain hostile, autant en mer que sur terre. Cela promet de nombreux rebondissements.

1

Mon but est de réaliser un documentaire vidéo pour dénoncer la réalité, que des animaux sont massacrés en mer, et faire vivre au jour le jour la vie de l’équipage de « Sea Shepherd », engagé dans la mission.

Tu as le matériel nécessaire?

Pour le moment non, mais bientôt j’espère. Pour réaliser le projet, j’ai besoin de 10.000€. Cela me permettra notamment d’acquérir une caméra, des objectifs, et du matériel de prise de son professionnel.

J’essaye de financer le maximum avec mon argent personnel, mais je ne suis pas sûr d’y arriver. C’est pourquoi j’ai aussi lancé une page de soutien sur le site de financement participatif Ulele.

2

Tu en es où dans ta campagne?

Sur l’objectif de 2.900 euros, j’en ai déjà recueilli 2.510 euros! J’espère que les gens vont m’aider pour que je puisse réaliser le film. Ce projet est pour eux, et je trouve déjà super qu’ils s’impliquent déjà autant aujourd’hui. En envoyant des dons ou partageant le projet sur Facebook. Cette mobilisation est vraiment formidable, et je les remercie!

Comment pourra-t-on consulter ton film?

Je veux que ce documentaire soit avant tout un document pédagogique. Je compte le proposer à des festivals, ceci pour faire connaître le combat de « Sea Shepherd » à un public plus large qu’aujourd’hui. Ceux qui m’auront aidé à remplir le projet seront évidemment remerciés.

J’organiserai une projection privée, suivie d’une conférence/débat avec une rencontre des volontaires de la mission « Grind Stop ». Dans tous les cas, ceux qui m’auront aidé à hauteur de 10 euros et plus recevront un lien de téléchargement ou le DVD du film.

3

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.