Quel rayon pour les produits vegans dans les supermarchés?

Aux Etats-Unis, ils quittent de plus en plus les rayons réservés aux aliments alternatifs.

Josefine Stenudd/Flickr

Les produits vegans ont-ils leur place dans tous les rayons des supermarchés auxquels ils correspondent? C’est la question que se pose Forbes cette semaine alors qu’aux Etats-Unis, leurs ventes explosent et qu’ils sont de moins en moins rangés avec les produits alternatifs.

Si certaines marques s’accommodent d’être rangées dans des rayons où passent seulement les personnes intéressées, la plupart de celles qui ont le vent en poupe outre-Atlantique mènent un véritable mouvement pour pouvoir figurer auprès de leurs concurrents d’origine animale. Beyond Meat par exemple, soutenue par Leonardi DiCaprio et Bill Gates, a interdit sa distribution dans des magasins si elle ne figure pas au rayon viande.

Les barrières tombent les unes après les autres

Et cela marche car ces marques bénéficient de plus en plus de publicité positive et d’attrait auprès des consommateurs américains à la recherche d’alternatives plus saines. Le magazine explique ainsi que des chaînes de supermarchés comme Costco ont pris le parti de placer les substituts de viande d’origine végétale aux côtés des «originaux» d’origine animale. Pour un succès garanti. 

«Cette réflexion est plus en phase avec la façon dont les détaillants verront nos produits à l’avenir en rattrapant la façon dont les acheteurs les catégorisent eux-mêmes: tous les hamburgers ensemble et tous les hot-dogs ensemble, qu’ils soient au bœuf, au porc, à la dinde ou végétaux. La barrière séparant les rayons alternatifs et de viande s’est estompée au cours des dernières années et les continueront à tomber les unes après les autres», estime Danny Goodman, de Don Lee Farm, auprès de Forbes.

Un placement de produit «extrêmement important»

Parmi les autres barrières en train de tomber, celle séparant les produits laitiers des produits alternatifs d’origine végétale. En s’appropriant de plus en plus les rayons frais, les boissons à base de végétaux ont conquis 10% du marché des produits laitiers. Un mouvement qui est fondamental pour les producteurs de produits vegans. «Créer des produits qui ont bon goût et un bon prix, c’est la moitié de la bataille. S’assurer que nos produits sont stockés aux côtés des concurrents conventionnels est également extrêmement important», souligne-t-on chez Just (ex-Hampton Creek).

Malgré la pression de l’industrie animale et laitière, qui obtient de plus en plus l’interdiction pour les alternatives végétales d’utiliser des noms similaires aux leurs, les produits vegans ne devraient pas retourner dans leur rayon isolé de sitôt tant leur succès croît. Selon Forbes, certains supermarchés se mettent même à mettre en avant qu’ils en vendent. Jusqu’à remplacer définitivement un jour les produits d’origine animale?

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.