Donald Trump réautorise la vente de bouteilles en plastique dans les parcs nationaux

Le but était de réduire les déchets.

Antranias / Pixabay

Encore une victoire de Donald Trump contre l’environnement. Après six ans d’interdiction pour lutter contre la pollution, la vente de bouteilles en plastique va de nouveau être autorisée dans les 411 parcs nationaux américains.

Conflit d’intérêt au sein de la Maison-Blanche?

Le Washington Post note que cette décision intervient trois semaines après la nomination d’un ancien lobbyiste ayant représenté l’un des plus importants vendeurs de bouteilles d’eau américains, Nestlé Waters, au sein de l’administration du président américain. L’entreprise a réfuté tout conflit d’intérêt auprès du quotidien américain.

Les industriels, satisfaits de la révocation de cette interdiction prise par l’administration de Barack Obama, estiment qu’il s’agit d’une décision saine, les 300 millions de visiteurs annuels des parcs nationaux ayant besoin d’eau pour se déshydrater.

Ces derniers avaient pourtant dépensé plusieurs millions d’euros pour installer des points d’eau en contrepartie, sachant, par ailleurs, qu’il n’était pas pour autant interdit aux visiteurs d’apporter leurs propres bouteilles d’eau.

Des tonnes de déchets plastique économisées

Il y a quelques années, le Grand Canyon (Arizona) avait relevé que les seules bouteilles en plastique représentaient 30% des 900 tonnes de déchets du parc, selon le Washington Post. Le parc national de Zion (Utah), lui, a indiqué que ses ventes de bouteilles réutilisables avaient augmenté de 78% grâce à la précédente réglementation et que cela avait économisé plus de deux tonnes de déchets plastique.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.