L

Les contradictions d’ExxonMobil sur le réchauffement climatique mises à jour

ExxonMobil a-t-il induit le public en erreur sur le réchauffement climatique depuis près de 40 ans? Une étude publiée cette semaine par IOPScience démontre comment le groupe pétrolier américain, poursuivi en justice depuis deux ans pour avoir menti au public, a bel et bien tenu un double discours.

Plus les documents sont publics, plus le doute est semé

Les deux auteurs, Geoffrey Supran et Naomi Oreskes, ont répondu au défi lancé par ExxonMobil, qui avait répondu que ses opposants pouvaient lire tous leurs documents internes pour comprendre sa bonne foi. Ils se sont ainsi basés sur 187 documents internes et publics d’ExxonMobil sur une période allant de 1977 à 2014 et relatifs au thème du réchauffement climatique.

«Nous avons examiné si ces communications ont envoyé des messages cohérents sur l’état de la science du climat et ses implications, et nous avons comparé la position d’ExxonMobil quant à un changement climatique considéré comme réel, causé par l’homme, sérieux et résoluble. Dans les quatre cas, nous avons constaté que, à mesure que les documents deviennent plus accessibles au public, il communique de plus en plus sur le doute», expliquent-ils.

Une communication à l’opposé des conclusions de ses propres scientifiques

Après analyse de toutes ces données, Geoffrey Supran et Naomi Oreskes démontrent pourtant que dans 80% des documents internes, ExxonMobil reconnaît que le réchauffement climatique est réel et causé par l’homme. Mais c’est l’exact contraire dans ses publicités, 81% d’entre elles exprimant le doute et seulement 12% donnant du crédit au réchauffement climatique.

Et les auteurs de l’étude de conclure: «ExxonMobil a contribué à faire progresser la science du climat – par le biais des publications académiques de ses scientifiques, mais a exprimé des doutes sur le sujet dans ses publicités (…), promouvant un récit incompatible avec les points de vue de la plupart des spécialistes du climat, y compris ses propres scientifiques».

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.