La production de café menacée par le réchauffement climatique

La consommation continue inexorablement d’augmenter, mais la culture ne suit plus depuis deux ans.

Couleur / Pixabay

Le café est en danger. Alors que la demande s’accroît toujours plus, sa production, elle, ne suit plus, menacée par le réchauffement climatique, selon les observations du premier Forum mondial des producteurs de café qui s’est tenu récemment.

De mauvaises récoltes en prévision cette année

Les plants de café sont en effet très sensibles aux variations de températures et leur hausse contribue à leur perte, touchés notamment par des maladies. Selon les experts, c’est la moitié de la surface mondiale de culture de café qui pourrait disparaître d’ici 2050.

Cette année encore, la production ne sera pas bonne par exemple au Brésil, le principal producteur et exportateur de café au monde, avec une baisse attendue de 11,3%, selon BFM TV. Même son de cloche en Colombie où de fortes pluies ont mis en péril la production dans plusieurs régions.

Une demande supérieure à la production

Le marché mondial du café est estimé actuellement à 87 milliards d’euros, avec une hausse de de la demande de 1,3% en moyenne depuis 2012. Une demande supérieure à la production depuis deux ans.