Greenpeace dénonce la destruction de la forêt boréale par la société suédoise Essity

Le deuxième producteur mondial de papier-tissu détient notamment les marques Lotus et Tempo.

Grizzlybear-se / Pixabay

La déforestation n’a pas lieu qu’en Amérique du Sud, Afrique ou encore en Asie. Elle a aussi lieu près de chez nous, en Suède, où la forêt boréale est actuellement détruite notamment par Essity, deuxième producteur mondial de papier-tissu (papier toilette, mouchoirs…), selon un rapport de Greenpeace dévoilé mercredi.

Déforestation en Suède, Finlande et Russie

Dans un communiqué, l’ONG accuse le propriétaire de nombreuses marques, dont certaines commercialisées en France comme Lotus, Tempo ou Zewa, d’être «directement impliquée dans la destruction de paysages forestiers critiques que l’Agence suédoise de protection de l’environnement (EPA) a récemment identifiés comme ayant une grande valeur écologique».

Jari Stahl / Greenpeace

Outre la forêt boréale suédoise, Essity ferait également appel à des fournisseurs finlandais et russes mettant en péril des zones boisées pour se procurer les arbres nécessaires à la fabrication de la pâte à papier. L’impact est autant écologique qu’humain, puisqu’il menace aussi des populations autochtones.

Essity dit faire des efforts

Greenpeace demande ainsi au groupe suédois de ne plus faire appel à des fournisseurs pratiquant la déforestation et aux consommateurs d’acheter responsable, c’est-à-dire des produits fabriqués à partir de fibre recyclée.

Essity a réagi jeudi, indiquant faire des efforts et ayant engagé un dialogue avec l’ONG «afin de promouvoir une sylviculture responsable». «Essity utilise des fibres de bois comprenant à la fois des fibres recyclées et des fibres vierges. Toutes les fibres vierges utilisées dans nos produits doivent être certifiées FSC ou PEFC, ou remplir les critères FSC en matière de bois contrôlé», a-t-il indiqué, cité par le magazine spécialisé LSA.