Ecologie: huit associations interpellent Emmanuel Macron

Place aux choses sérieuses. Alors qu’Emmanuel Macron s’installera à l’Elysée dimanche et que l’on connaîtra rapidement la composition de son gouvernement, huit associations ont interpellé le nouveau président de la République dans une lettre dévoilée mardi.

Demande de rencontre

Les signataires – France Nature Environnement, LPO, Surfrider Foundation, Réseau Action Climat, Humanité et Biodiversité, Fondation Nicolas Hulot, WWF France et les Amis de la Terre – félicitent Emmanuel Macron pour son élection avant de demander à le rencontrer «dans les meilleurs délais afin d’évoquer la feuille de route du quinquennat pour la transition écologique», une «priorité» si l’on en croit le programme d’En Marche!.

>> Voir les propositions d’Emmanuel Macron pour les animaux et la planète

En attendant cette rencontre, les huit associations donnent d’ores et déjà leurs recommandations sur la future place de l’écologie au sein du futur gouvernement. Pour elles, le «grand» ministère qui lui sera associée, avec un ministre numéro deux dans l’ordre protocolaire, devra être en charge du développement durable avec la responsabilité des secteurs suivants: écologie, biodiversité, climat et énergie, transport, logement et urbanisme, aménagement du territoire, pêche et mer. Le tout avec des synergies fortes avec les autres grands ministères d’un gouvernement resserré.

Plus d’ouverture aux ONG dans les instances économiques et sociales

Les ONG soulignent qu’elles espèrent voir la concrétisation des vœux d’Emmanuel Macron quant à «l’importance d’une alimentation plus saine» et «la tenue d’Etats généraux de l’agriculture et de l’alimentation». Elles souhaitent également l’ouverture des «instances de concertation des secteurs économiques et sociaux à nos associations environnementalistes», répondant au fait que «le Conseil National de la Transition Ecologique est ouvert aux acteurs économiques et sociaux».