L

Le foie gras à nouveau interdit en Californie?

Cette fois, c’est la bonne? Une cour d’appel américaine a donné vendredi dernier un avis favorable à l’interdiction du foie gras en Californie, confirmant une loi de 2004 – entrée en vigueur seulement en 2012, qui avait été mise au placard il y a deux ans sur décision de justice.

PETA sabre le champagne, les chefs en colère

Les associations de défense des animaux se sont félicitées de cette initiative. Dans un communiqué, PETA indique sabrer le champagne après avoir «protesté contre cette pratique depuis des années, montrant des vidéos d’oies gavées de force que personne, sauf les chefs les plus insensibles, pouvait endurer et révélant que le foie gras est de la torture sur toast et inimaginablement cruel».

Interrogés par le Los Angeles Times, plusieurs chefs californiens se sont insurgés de cette nouvelle interdiction. «Personne n’aime se voir retirer des ingrédients qu’on adore et que les clients adorent aussi. N’en mangez pas si vous n’en voulez pas, mais n’empêchez pas les autres de le faire. Interdisons d’abord les fusils d’assaut avant d’interdire le foie gras si vous voulez parler de cruauté», a réagi Eric Greenspan.

Une décision pas encore définitive

«N’avons-nous pas mieux à faire que d’attaquer le foie gras? Comme nous occuper de la faim dans le monde, le nettoyage de Houston ou l’aide aux sans-abri. Le foie gras n’est pas un problème», a renchéri le chef Neal Fraser.

«Si on peut réunir Arnold Schwarzenegger, un ancien pape et la Cour suprême d’Israël pour s’accorder sur le fait que le foie gras est inhumain, c’est qu’il y a quelque chose à faire», lui a répondu Paul Shapiro, de la Humane Society International, cité également par le quotidien américain.

Des recours contre la décision de la cour d’appel sont cependant attendus, pouvant mener jusqu’à la Cour suprême américaine, ce qui fait qu’elle n’est pas encore entièrement définitive et surtout coercitive. Les restaurants californiens peuvent ainsi continuer à proposer du foie gras sur leur menu.

CategoriesNon classé
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.