L

Les îles Baléares mettent fin à la corrida traditionnelle

Après les îles Canaries et la Catalogne, c’est au tour des îles Baléares de mettre fin à la corrida ou presque. En tant que «patrimoine culturel», le spectacle ne peut être interdit en lui-même en Espagne, il a donc été largement édulcoré par les législateurs locaux.

Sans mise à mort, «la corrida n’a plus de sens»

Outre la mise à mort des animaux en public qui disparaît – mais ils peuvent encore être tués après, les mineurs ne peuvent plus y assister et la vente de boissons alcoolisées est désormais prohibée. D’autres contraintes concernant les animaux et les toreros sont également prévues par le texte.

«Par définition, depuis que la tauromachie existe dans sa version moderne, la mise à mort en est indissociable. Si elle ne se produit pas, alors la corrida n’a plus de sens», a déploré le chroniqueur taurin Angel González Abad, cité par Libération. Et c’est exactement là où le parlement des îles Baléares a voulu en venir, imitant le précédent catalan où, depuis 2010, plus aucune corrida n’a eu lieu car l’essence même du spectacle (la mise à mort des animaux) a été abolie.

CategoriesCulture
Corentin Chauvel
Corentin Chauvel

Co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.