La Slovaquie bannit les animaux sauvages des cirques

La liste des animaux protégés sera émise à l’automne pour une application de l’interdiction dès janvier prochain.

marcovdz/Flickr

Les cirques passant par la Slovaquie vont devoir revoir leur programmation dès l’année prochaine. Le gouvernement s’apprête à bannir l’exhibition des animaux sauvages, dont une liste précise sera divulguée à l’automne, avec une priorité donnée aux prédateurs comme les lions et les tigres.

«Nous voulons protéger les animaux sauvages les plus menacés»

«Nous ne voulons pas discriminer les cirques, nous voulons seulement protéger les animaux sauvages les plus menacés», a déclaré la ministre slovaque de l’Agriculture, Gabriela Matecna, citée par The Slovak Spectator. «Les espèces d’animaux sauvages qui effectuent des tours en public appris auprès d’humains et démontrant un comportement atypique non présent dans la nature seront protégées», a précisé le ministère.

Ce sont exclusivement les cirques étrangers se présentant en Slovaquie qui seront concernés  puisque le pays n’en compte aucun possédant des animaux sauvages. Ainsi, les services vétérinaires slovaques émettront des autorisations pour les troupes de passage afin de déterminer quels animaux pourront être exhibés lors des représentations.

La Grèce, premier pays européen à bannir tous les animaux des cirques

The Slovak Spectator rappelle que la Grèce a été le premier pays européen à bannir l’exhibition de tout animal (même domestiques) dans les cirques. Chypre, la Bosnie ou encore Malte ont suivi depuis cette voie. Comme la Slovaquie, l’Autriche, la Slovénie et la Croatie n’interdisent eux que la présence d’animaux sauvages.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.