Le festival de viande canine de Yulin s’est finalement ouvert ce mercredi

La municipalité avait pourtant annoncé son annulation le mois dernier.

Always shooting / Flickr

Le 21 juin, c’est la fête de la musique en France et celle de la viande de chien en Chine. Le festival de Yulin, dans le sud du pays, s’est bien ouvert ce mercredi alors que son annulation avait été annoncée le mois dernier par les autorités locales.

«La fête a l’air moins grosse que l’an passé»

«L’interdiction ne vise semble-t-il pas la totalité du commerce de viande de chien. Mais la fête a l’air moins grosse que l’an passé, avec moins de chiens sacrifiés à cette industrie cruelle», a déclaré Irene Feng, de l’ONG Animals Asia, citée par Ouest-France.

Un compromis aurait en effet été finalement trouvé entre la municipalité et les vendeurs de viande canine, avec de simples restrictions visuelles, les animaux étant moins présents sur les étals, mais pas pour autant dans les marmites.

>> Voir un reportage vidéo (en anglais) sur l’événement ci-dessous:

10.000 chiens tués par édition du festival

Lors des éditions précédentes, près de 10.000 chiens étaient tués dans des conditions effroyables avant d’être consommés. Dans toute la Chine, ce sont 20 à 30 millions de chiens qui sont tués chaque année pour être mangés malgré, entre autres, les dangers sanitaires que cela comporte.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.