Bali veut mettre fin au commerce de la viande de chien

L’enquête d’une association de défense des animaux a forcé les autorités de l’île indonésienne à réagir.

Always shooting / Flickr

Bali, un paradis pour les touristes, mais pas pour les chiens. Une enquête menée durant quatre mois par Animals Australia a révélé que des animaux étaient battus, étranglés ou empoisonnés avant d’être vendus à des restaurants de l’île indonésienne afin d’y être consommés, forçant les autorités à réagir.

Une consommation en hausse en Indonésie

Le gouverneur de Bali vient ainsi de donner l’ordre de mettre fin au commerce de la viande de chien sur l’île, estimant qu’elle était impropre à la consommation humaine, a rapporté Sky News Australia.

Contrairement aux autres pays d’Asie où la consommation de viande de chien décline, elle serait de plus en plus populaire en Indonésie. Entre 60.000 et 70.000 chiens seraient abattus et consommés chaque année rien qu’à Bali, selon les associations.