Un herbicide de Bayer bientôt retiré du marché français

L’Agence nationale de sécurité sanitaire a interdit cette semaine le Basta F1.

Les temps sont durs pour les herbicides en France. Alors que l’avenir du glyphosate y est en sursis, celui d’un concurrent, le Basta F1 de Bayer, un produit phytopharmaceutique à base de glufosinate-ammonium, s’est vu retirer cette semaine son autorisation de mise sur le marché par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) au motif qu’il représenterait un danger pour la santé des agriculteurs l’utilisant.

«Les risques pour la santé humaine ne peuvent être exclus»

«Les risques pour la santé humaine liés à l’exposition au glufosinate, une substance classée reprotoxique présumée, ne peuvent être exclus», justifie l’Anses dans un communiqué cité par 20 Minutes. Tous les autres produits contenant du glufosinate-ammonium sont d’ailleurs concernés par cette décision.

L’herbicide, utilisé sous forme de pulvérisation sur les vignes, vergers, légumes et pommes de terre, pourra encore être vendu durant trois mois et utilisé par les agriculteurs durant neuf mois avant sa disparition définitive du marché français.

Bayer déplore la décision de l’Anses

«Nous regrettons la décision de l’Anses, qui prive l’agriculture d’une solution de désherbage reconnue utile, voire indispensable par certaines filières, alors même que des études démontrent la sécurité de l’utilisation du produit pour la santé lorsque les conditions d’utilisation sont respectées», a réagi dans un autre communiqué Frank Garnier, président de Bayer France.