« La Nouvelle édition »: Reportage sur les orques en captivité au Marineland d’Antibes

Mardi, l’émission « La nouvelle édition » sur Canal+ diffusait un reportage sur les orques en captivité au Marineland d’Antibes. Celui-ci a été publié sur le compte viméo de Pierre Tremblay, journaliste qui a participé à sa réalisation.

Une bonne occasion de voir la mobilisation importante des militants pour les droits des animaux devant l’entrée du parc.

Les différentes interventions:

Pas des clowns

« Je ne pense pas qu’ils soient heureux de faire ça, c’est à dire sauter dans tous les sens, arroser le public » avance Cathie, une jeune militante qui a décidé de se mobiliser après avoir vu le film « Blackfish ».

Un animal qui se déplace énormément

« C’est un animal qui se déplace énormément. Dans la nature il peut faire plus de 150 kilomètres par jour. Ce qui n’est pas possible dans un bassin » souligne Paul Tixier, scientifique au CNRS.

Les orques dressent les soigneurs

« BlackFish est un film américain. Il n’y a rien qui le rapproche de nous (…) Ici, ce sont les orques qui dressent les soigneurs. Ils font ce qu’ils veulent » argumente de son côté Bernard Giampaolo, directeur général de Marineland.

A lire aussi:

– Les internautes choqués par la diffusion de « Blackfish »

 

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.