Elle boycotte les géants du textile en n’achetant plus de vêtements neufs pendant 1 an

luna1

A 18 ans, Luna Lambert a décidé de boycotter les géants du prêt-à-porter en n’achetant plus de vêtements neufs pendant un an. Elle explique sa démarche à Vegemag.

Pourquoi as-tu décidé de ne plus acheter de vêtements neufs?

Pour des raisons éthiques, écologiques et aussi pour ma santé.

J’ai découvert le veganisme, une façon de vivre qui m’a beaucoup séduite. Je me suis posé pas mal de questions et j’en ai conclu que la souffrance humaine n’est pas plus acceptable que la souffrance animale. J’essaye d’adopter ce mode de vie petit à petit.

De plus, les produits utilisés notamment pour la teinture des vêtements sont très polluants et contiennent notamment des perturbateurs endocriniens, mauvais pour notre santé.

Ma démarche n’est pas uniquement militante, elle est aussi artistique. Je suis d’ailleurs en école d’art.

Comment se passe ton expérience?

J’ai commencé mon expérience le 14 septembre 2015, le jour de mes 18 ans. Pour le moment, je ne rencontre pas de grosses difficultés.

Il faut juste réfléchir différemment et changer ses habitudes. Ca prend un peu de temps d’adaptation mais ça en vaut la peine.

luna2

Comment on fait pour s’habiller sans passer par le circuit classique?

Il y a pas mal de possibilités, tout dépend tout d’abord de son budget.

S’il est plutôt petit, l’idéal est d’acheter des vêtements de seconde main. On en trouve partout. Les ressourceries ou Emmaüs proposent des vêtements très variés. On peut aussi se rendre en friperie, elles sont plutôt orientées vintage. Internet est évidemment un très bon moyen d’acheter des produits d’occasion.

Si le budget est plus conséquent, il existe des marques spécialisées dans les vêtements éthiques avec de la matière de seconde main. A chacun de voir ses priorités, ses envies.

Comment ont réagi tes proches?

Ils ont bien réagi et trouvent que c’est un beau projet.

Quel premier bilan fais-tu de ton expérience?

Le bilan est positif! Je dépense beaucoup moins d’argent et je perds moins de temps à faire les boutiques.

Je me sens plus libre et moins liée à la société de consommation.

Il y a tellement d’autres choses à faire dans la vie que de passer du temps à acheter des vêtements…

na3

Donc tu continues…

Oui, sans hésiter! Je pense néanmoins faire quelques achats neufs et éthiques pour les chaussures. J’espère aussi ne plus porter de vêtements contenant de la matière animale. Mais c’est difficile à trouver en achetant uniquement d’occasion.

>> Suivez l’expérience de Luna sur sa page Facebook