Des militants arrêtés pour avoir tenté d’empêcher un massacre de dauphins

Cinq militants de Sea Shepherd ont été arrêtés aux Iles Féroés par les autorités, a annoncé vendredi l’association de protection des océans.

Ils tentaient d’empêcher un massacre de dauphins.

Jusqu’à deux ans de prison

« Nos militants risquent jusqu’à deux ans de prison pour s’être interposés dans une opération de pêche légale » a précisé Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France à BFMTV.

« 248 dauphins globicéphales ont été massacrés jeudi aux Iles Féroés. Adultes, bébés, femelles gestantes, mâles, femelles, nul n’a été épargné. Le jour où nous cesserons ainsi de détruire des vies précieuses au nom de la tradition, peut-être cesserons aussi de nous massacrer entre nous » a déclaré l’association sur Facebook.

Au nom de la « tradition »

Sea Shepherd a lancé en juin son opération annuelle contre le Grindadráp, une « mise à mort des baleines » qui existe depuis plusieurs siècles dans les Iles Féroé.

Une pratique qui révolte les associations de défense des droits des animaux, qui la jugent cruelle.

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.