B, K and G / Flickr

Plus de 100 chiens et chats de laboratoire recueillis par la SPA et le Graal en un an

L’initiative, débutée en mai 2016, a été réalisée en partenariat avec le Graal (Groupement de réflexion et d’action pour l’animal-Réhabilitation d’animaux de laboratoire).

Que faire des animaux que les laboratoires acceptent de libérer après avoir passé quelques mois voire années au sein des unités de recherche françaises? La Société protectrice des animaux (SPA) a annoncé cette semaine dans un communiqué avoir recueilli plus de 100 chiens et chats depuis un an.

>> Le témoignage de Caroline, qui a adopté Nyala, une chienne de 3 ans qui a subi des tests dans des laboratoires.

116 chiens, trois chats récupérés

Dans le détail, cette action, menée conjointement avec le Graal (Groupement de réflexion et d’action pour l’animal-Réhabilitation d’animaux de laboratoire), a permis de récupérer 116 chiens (beagles et golden) et trois chats, qui ont été remis à 15 refuges en attendant une prochaine adoption. Cette dernière nécessite une certaine réflexion car, si les animaux sont en bonne santé, ils n’ont jamais été domestiqués et donc éduqués à vivre au sein d’un foyer.

Le Graal se félicite de cette opération car «les laboratoires volontaires (…) s’engagent en retour à ne pas intensifier leur recours au modèle animal».

«Le Graal rappelle aux laboratoires que la réhabilitation est non seulement autorisée par les textes mais qu’elle est avant tout un devoir de conscience», ajoute Marie-Françoise Lheureux, la présidente.

Pour un développement d’alternatives à l’expérimentation animale

«Tant que la médecine vétérinaire et humaine utilisera le modèle animal, la question du sort des animaux impliqués continuera de se poser. Pour des raisons éthiques, la SPA soutient le développement d’alternatives à l’expérimentation animale. Parallèlement et dans l’immédiat, il est de notre devoir de prendre soin de ces animaux utilisés dans les modèles de recherche traditionnels», abonde Natacha Harry, présidente de la SPA.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.