Un million de bouteilles en plastique achetées par minute dans le monde

Les défenseurs de l’environnement craignent des conséquences aussi sérieuses que le réchauffement climatique.

Tom Page / Flickr

Chaque seconde, 20.000 bouteilles en plastique sont achetées dans le monde, soit un million par minute. Alors que ce chiffre devrait croître de 20% d’ici à 2021, selon une étude d’Euromonitor International citée par le Guardian, les défenseurs de l’environnement s’alarment de conséquences aussi sérieuses que le réchauffement climatique.

480 milliards de bouteilles vendues en 2014

En dix ans, le nombre de bouteilles en plastique vendues par an est passé de 300 milliards, en 2004, à 480 milliard, en 2014 – dont 100 milliards fabriquées par Coca-Cola. D’ici quatre ans, les estimations sont à plus de 580 milliards de ventes, alors que la consommation de bouteilles en plastique augmente considérablement dans les pays les plus peuplés d’Asie du Sud-Est, dont la Chine (73,8 milliards en 2016).

Si la plupart des contenants utilisés pour les boissons gazeuses et l’eau sont fabriqués à partir de polyéthylène téréphtalate (PET), composant recyclable, le circuit du recyclage n’arrive pas à suivre devant ces quantités gigantesques, sans parler de leur récupération. En effet, l’an dernier, à peine la moitié de toutes les bouteilles achetées ont été recueillies et seulement 7% ont été recyclés pour en faire d’autres bouteilles, notamment parce que les grandes marques de boissons rechignent à utiliser des bouteilles en plastique recyclé pour des raisons esthétiques.

5 et 13 millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans les océans

Le reste se retrouve dans la nature et surtout les océans où entre 5 et 13 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année. A tel point que d’ici 2050, le poids du plastique dans les océans sera supérieur à celui des poissons, selon la fondation Ellen MacArthur, citée par le Guardian. Et ce plastique, toxique, finit irrémédiablement dans nos assiettes puis nos estomacs, à raison de 11.000 micro-pièces par an, d’après une étude belge.

La solution la plus urgente, la plus simple et la moins consommatrice en énergie, selon les défenseurs de l’environnement, est que les bouteilles soient fabriquées à 100% avec du plastique recyclé, ce qui est complètement possible, de l’avis même des grandes multinationales productrices de boissons. Mais il va falloir agir vite car «la crise de la pollution plastique rivalise avec la menace du changement climatique car il pollue tous les systèmes naturels et un nombre croissant d’organismes sur la planète», selon Hugo Tagholm, de l’ONG Surfers Against Sewage.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.