L

Le liège ses aspects écologiques pour le monde de la mode

Une recherche de matériaux plus durables et plus respectueux de l’environnement

 

Alors que nous progressons vers une meilleure compréhension des impacts de nos choix sur l’environnement et la planète, un changement de matériaux est nécessaire.

 

Les industries comme la mode et le design sont de plus en plus conscientes de la nécessité de rechercher des matériaux plus durables, des matériaux qui sont à la fois inoffensifs pour les animaux et l’environnement, et capables de contribuer à un monde plus propre et plus durable.

 

Mais existe-t-il de tels matériaux ? La réponse est oui !

 

Des matériaux plus écologiques existent depuis des siècles et ne sont découverts (ou redécouverts) que maintenant.

 

Le liège est l’un de ces matériaux : naturel, renouvelable et recyclable, il est biodégradable et 100% écologique.

 

Reconnu pour son esthétique unique et les qualités qu’il imprime aux produits, c’est l’une des meilleures alternatives au cuir et au plastique.

L’une des ressources les plus écologiques de la planète

 

A l’avant-garde de la révolution des matériaux, le liège est l’une des alternatives les plus vertes qui soient. En plus d’être imperméable, flottant, élastique, résistant au feu et unique dans son apparence, c’est un matériau récolté naturellement, principalement originaire des forêts de chêne-liège situées dans la péninsule ibérique (surtout au Portugal et en Espagne).

 

Comme il est récolté uniquement à partir de l’écorce du chêne-liège (ce qui signifie que l’arbre continue de vivre et qu’il continuer de contribuer à la purification de notre air), il s’agit de l’une des ressources les plus renouvelables et les plus écologiques de la planète.

 

En fait, l’exploitation du liège peut contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Comment ? À l’âge de vingt-cinq ans, l’écorce de l’arbre peut être récoltée tous les neuf ans, pendant une période de plus de 200 ans. Pendant sa croissance, le liège capte le dioxyde de carbone de l’atmosphère. Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est que chaque fois que le liège est récolté, l’arbre absorbe plus de CO2 pour favoriser le processus de régénération de l’écorce. Cela signifie que les arbres à liège régulièrement récoltés stockent trois à cinq fois plus de CO2 que ceux qui ne sont pas récoltés.

 

Étant donné que les arbres à liège peuvent vivre jusqu’à 300 ans, un seul arbre peut fournir du liège pendant plusieurs générations.

Soutenir la filière du liège, c’est soutenir la nature

 

Plus les gens achètent des produits à base de liège, comme des bijoux ou un sac en liège, plus l’industrie du liège pourra planter plus de chênes-lièges, ce qui permettra la création d’un cycle vertueux, sain pour l’environnement et pour notre planète.

 

En bref, soutenir le liège, c’est soutenir la nature et les habitats naturels.

 

La viabilité financière du liège et des producteurs de liège contribue à la protection à long terme de l’habitat de centaines d’espèces animales et végétales.

 

Ces forêts de chênes-lièges abritent l’un des niveaux les plus élevés de biodiversité forestière au monde, un écosystème unique et fragile qui constitue un habitat pour des espèces rares et même menacées, comme le lynx ibérique.

 

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), “les forêts de chênes-lièges abritent l’un des niveaux de biodiversité les plus élevés parmi les habitats forestiers, ainsi que la plus grande diversité de plantes que l’on puisse trouver dans le monde“. Ainsi, la meilleure façon de soutenir la préservation de ces habitats est de choisir le liège plutôt que d’autres produits synthétiques.

Les avantages du liège : Il est recyclable et biodégradable

 

En plus d’être entièrement naturel et de contribuer à la préservation d’une myriade d’espèces, l’extraction du liège implique très peu de transformation. L’empreinte écologique de l’extraction jusqu’au produit final est incroyablement faible par rapport à celle de la production de plastique.

 

La raison d’une empreinte écologique aussi faible réside dans deux qualités du liège : il est à la fois recyclable et biodégradable. Cela signifie que même pendant le processus de fabrication, les déchets de liège sont réutilisés et broyés pour en faire des produits en liège agglomérés, qui ne seront jamais gaspillés. La poudre de liège et les autres composants chimiques retirés pendant la transformation peuvent également être récupérés, en tant que sources de combustible et sous-produits.

Le liège présente-t-il des inconvénients ?

 

Étant un produit entièrement naturel, le liège n’a rien à envier à ses homologues industriels, bien au contraire. Grâce à sa flexibilité, il peut facilement remplacer des matériaux nocifs et polluants, principalement le plastique, dans la production d’objets quotidiens, tels que des sacs à main, des porte-monnaie, des portefeuilles et des accessoires de qualité (et végétaliens) pour hommes et femmes.

 

Essayez de tenir un objet en liège dans vos mains, et vous verrez tout de suite la différence. C’est très différent d’un matériau synthétique fabriqué par l’homme : c’est comme si vous aviez un morceau de nature dans vos mains. Et c’est exactement ce qu’il en est.

CategoriesNon classé
Delphine Martin
Delphine Martin

En charge du développement de la partie «Partenariats», des articles réalisés par par une équipe externe à la rédaction de Vegemag.