D

Des idées pour créer votre propre jardin potager sans trop de complications

Tout le monde veut un jardin comme dans les magazines, mais tout le monde ne sait pas comment y parvenir. Certains pensent même qu’ils n’ont pas  »la main verte » pour les plantes et ils laissent finalement les mauvaises herbes envahir leur jardin.
 
Voici quelques astuces faciles a appliquer pour avoir un potager. Vous verrez que réaliser le jardin de vos rêves est plus facile que vous ne l’imaginez. Il s’agit de débuter, étape par étape, et de ne pas laisser la frustration prendre le dessus sur vous. Voici donc les principales étapes à suivre pour atteindre votre objectif, créer un jardin potager et pouvoir déguster ses propres légumes pour garder la forme (et ainsi économiser sur sa complémentaire santé).
 
Laisser les peurs derrière vous
La première chose à faire est d’arrêter de penser que créer et entretenir un jardin potager est compliqué. Tout le monde peut créer un jardin potager et le maintenir en parfait état. La seule chose qui manque parfois, ce sont des connaissances de base et une certaine motivation de départ. C’est pourquoi nous réalisons cet article pour vous expliquer, pas à pas les étapes importantes, pour vous ne vous perdiez pas en chemin.
 
Observer et éliminer
Avant de commencer à planter, la première chose à faire est d’observer les conditions actuelles de votre futur jardin potager. Parfois, il est plein d’objets indésirables, des plantes mortes, de pots cassés et des mauvaises herbes. La première chose à faire est d’enlever tous les objets, plantes ou herbes qui rendent ce jardin « inexploitable ».
 
Rien de mieux que de partir de zéro. Quand on a un espace vide, il est plus facile de le remplir petit à petit avec les plantes que l’on veut faire pousser. Vous pouvez également jouer avec les espaces en déplaçant les plantes (toujours dans leurs pots) à travers le jardin. Imaginez-vous vous jardin et déplacer vos plantes existantes à différents endroits avant de les replanter.
 
C’est aussi le moment idéal pour labourer les premières couches de sol et oxygéner le sol, l’amender avec du compost organique ou l’hydrater avec un arrosage en profondeur. Lorsque l’espace est vide, vous remarquerez si vous devez contrôler les ravageurs qui pourraient être nocifs à l’avenir.
 
Établir un plan d’action
N’essayez pas de tout faire en même temps. Une fois l’espace propre, il s’agit d’utiliser un peu d’imagination. Pensez à ce que vous aimeriez voir dans le jardin. Ce sera peut-être un paradis tropical, ou peut-être un paradis avec un petit étang où vous pouvez faire pousser des lotus ou d’autres types de plantes aquatiques.
 
Votre imagination ne doit avoir aucune limite. Maintenant, si vous avez débloqué un petit budget, remplissez les espaces petit à petit. Un week-end, vous achetez des salades, le suivant des carottes et plus tard des chou. Tant que vous suivez le plan original, vous aurez un projet amusant pour chaque week-end.
 
Achetez des plantes qui s’adaptent
Selon la région où vous vivez, il y aura des plantes qui s’adapteront mieux aux conditions climatiques de votre région. Si, par exemple, le printemps et l’été approchent, rien de mieux que d’acheter des spécimens locaux de tomates capables de résister au soleil et aux températures chaudes.
 
Recherchez des semis ou graines locales, pour obtenir des plantes ayant une bonne résistance aux différents climats de votre région. En règle générale, les pépinières de chaque zone apportent des plantes spécifiques pour cette zone. Mais si vous avez encore des doutes, en lisant les étiquettes ou en interrogeant les employés d’un magasin, vous saurez quel type de graines ou semis vous procurer.
 
Après la plantation
Une fois que vous avez vos plantes au bon endroit, arrosez et laissez-leur le temps de s’adapter au nouvel endroit. Arrosez le matin lorsque le soleil n’est pas encore chaud. Assurez-vous également de connaître les besoins de chaque plante. Si vous avez besoin de moins d’arrosage, à quelle fréquence vous devez les fertiliser ou quand la première récolte est due.
 
Vous pouvez créer un petit calendrier en papier et le coller sur le réfrigérateur. Là, vous pouvez marquer les jours d’arrosage, de la taille ou des engrais. Le reste? Facile. Trouvez-vous une limonade, votre chaise préférée et profitez de votre nouvel espace potager. Que ce soit pour méditer, se reposer ou profiter des bienfaits de Mère Nature.

CategoriesNon classé
Delphine Martin

En charge du développement de la partie «Partenariats», des articles réalisés par par une équipe externe à la rédaction de Vegemag.