Comment choisir une literie vegan ?

Végémag

Le véganisme fait de plus en plus d’adeptes, et, à travers le monde, on compte aujourd’hui des millions de personnes qui choisissent ce mode de vie qui élimine la viande, les produits laitiers et autres produits d’origine animale. Mais ce concept ne se limite pas à l’alimentation. À la maison, cela implique que le cuir, le duvet, la fourrure, la soie et la laine doivent être remplacés par des matériaux qui ne sont pas d’origine animale ni testés sur les animaux.

L’univers de la literie n’échappe pas aux changements d’habitudes que préconise le véganisme. Toutefois, compte tenu du temps que nous consacrons chaque jour au repos de notre corps, il est essentiel de sélectionner des matériaux végétaliens qui contribueront au confort.  On vous explique tout ce que vous devez savoir pour choisir une literie végan. 

Les matériaux à privilégier lors du choix de votre literie végan 

Les matières premières naturelles  

Choisir des matières premières naturelles pour votre literie végan vous permet non seulement d’exclure les produits d’origine animale, mais également de créer un environnement sain et totalement respectueux de l’environnement. Ainsi, vous aurez le choix entre les matériaux végans naturels tels que : 

  • Coton biologique

Cultivé selon des méthodes respectueuses de l’environnement et exempt de substances génétiquement modifiées ou produits chimiques synthétiques, le coton certifié biologique constitue une bonne option lorsque vous souhaitez acheter de la literie végan. Pour vous assurer de sa fabrication de manière responsable et éthique, veillez à ce que le matelas, l’oreiller ou la couette soit non teint (e) et non blanchi (e). Par ailleurs, même s’il n’est pas aussi résistant aux acariens que d’autres matériaux naturels de literie, le coton est hypoallergénique. 

  • Latex naturel 

Que ce soit pour un matelas ou un oreiller végan, le latex naturel peut être une bonne option. Provenant de la sève d’un hévéa qui peut être cultivé de manière durable, il s’obtient par le procédé Talalay ou le procédé Dunlop, et a la particularité d’être naturellement hypoallergénique. Cela dit, pour être sûr que le latex est respectueux de l’environnement, il faut rechercher un produit certifié  GOLS (Global Organic Latex Standard). Cette certification signifie que l’oreiller ou le matelas contient plus de 95% de matières premières biologiques certifiées, et a été fabriqué dans le respect de certaines normes sociales et environnementales.

  • Bambou

Naturellement antibactérien, antifongique et résistant aux odeurs, le bambou est l’une des plantes à la croissance la plus rapide de la planète. Il entre dans la fabrication de nombreuses housses de matelas ou oreillers, ainsi que de couettes. 

  • Cosses de sarrasin 

Ce matériau naturel est régulièrement utilisé dans la confection d’oreillers bio. Appréciés pour leur côté frais, les oreillers en sarrasin sont également particulièrement adaptés pour les personnes qui souffrent de douleurs cervicales car ils s’adaptent aux courbes de votre nuque.

  • Épeautre et millet 

Ce sont deux autres céréales utilisées pour la fabrication des oreillers. En plus d’être personnalisables, grâce à l’augmentation ou à la diminution de la charge du garnissage, les coussins rembourrés avec des balles d’épeautre ou de millet s’apprécient pour leur respirabilité et leur capacité à éloigner naturellement les bactéries et autres allergènes. 

  • Kapok

Obtenu à partir de gousses de kapokier, le kapok est une fibre duveteuse semblable à du coton. Il est caractérisé par sa qualité soyeuse et sa grande rétention de chaleur. De plus, c’est un matériau naturellement résistant aux acariens. Le kapok est utilisé pour le rembourrage des oreillers. 

Les matériaux synthétiques

Si vous recherchez une literie végan, c’est sans doute parce que vous êtes désireux d’adopter un mode de vie plus responsable. Quand on sait que la production de matériaux synthétiques implique le recours à des produits chimiques, il se peut que ce ne soit pas l’option la plus indiquée si vous ne voulez pas vous contenter de retirer les fibres animales dans votre approche du véganisme. Pour autant, en vous positionnant sur des matières synthétiques, vous restez en phase avec vos convictions de protéger les animaux. Voici alors les possibilités qui s’offrent à vous :

  • Fibres synthétiques  

Les couettes et housses de matelas ou oreiller peuvent être fabriquées à partir de tissus synthétiques comme le polyester ou la rayonne. Les tissus synthétiques ont tendance à être l’option de literie végétalienne la plus abordable, ce qui est important lorsque vous avez un budget serré. Du reste, ces dernières années, les alternatives synthétiques ont fait un bond en avant, parce qu’elles reproduisent de manière convaincante la sensation douce, légère et chaude du duvet d’oie.  

  • Mousse viscoélastique 

Très populaire en literie, la mousse à mémoire de forme répond aux standards du véganisme, car n’étant pas d’origine animale ni constituée de produits issus de la souffrance animale. Elle peut servir pour la garniture des matelas et oreillers. 

  • Latex synthétique  

Comme le latex naturel, il peut servir pour la fabrication aussi bien des matelas que des oreillers. Le latex synthétique s’obtient par le procédé Talalay ou le procédé Dunlop. 

Vous l’aurez compris, il est possible de trouver une literie qui respecte vos convictions de Vegan. Les possibilités seront cependant nettement moindres si vous souhaitez vous orientez en plus vers une literie naturelle. En effet, pour ce qui est des matelas, vous n’aurez pas beaucoup d’autres choix que de vous tourner vers un matelas en latex naturel associé éventuellement à une autre matière comme le coco et garni d’un coutil naturel. Vous aurez en revanche plus de choix avec les oreillers grâces aux nombreuses offres d’oreillers en céréales.