Une caméra cachée révèle les horreurs du commerce du cuir de chien en Chine

L’association PETA Asie a diffusé mercredi une enquête en caméra cachée qui révèle que des chiens sont torturés et tués pour que leur peau puisse être utilisée pour la fabrication de gants, ceintures et d’autres accessoires en cuir.

Les images insoutenables montrent des personnes attraper des chiens à l’aide de pinces, avant de les matraquer avec une batte, puis les achever. Ces séquences ont été prises dans la province chinoise de Jiangsu.

Des produits exportés dans le monde

Les produits fabriqués avec du cuir de chien seraient régulièrement exportés à travers le monde pour être « vendus à des consommateurs qui ne se doutent de rien » affirme l’association.

« Maintenant que beaucoup d’enseignes importent du cuir de Chine à bas prix, comment savoir si les gants, portefeuilles, ou accessoires en cuir sont faits en peau de chien ou non ? » s’interroge Ingrid Newkirk, la fondatrice de PETA.

« PETA demande aux consommateurs du monde entier de se souvenir de la terreur endurée par ces chiens et par d’autres animaux durant l’abattage, et de choisir des vêtements et accessoires sûrs et végans en cette saison de fêtes et tous les autres jours » ajoute-t-elle.

Aucune sanction pénale possible

En Chine, il n’y a aucune sanction pénale contre les actes de cruautés infligés aux animaux qui sont tués pour leur peau affirme PETA.

C’est la première fois que des images sur la production de cuir chinois de chien sont capturés sur la caméra.

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.