Morrissey annule un concert car les organisateurs refusent d’interdire la viande

Morrissey

Le chanteur britannique Morrissey a refusé de participer à un concert en Islande le 2 février car la salle où il devait se produire a refusé de bannir la viande au public.

« Férocité de cannibale »

« J’adore l’Islande et je souhaitais y retourner. Mais en l’état actuel ce n’est pas possible. Je préfère laisser la salle de concert à sa férocité cannibale de mangeur de viande », a déclaré le chanteur au site internet True to You.

« Nous respecterions ses souhaits en ce qui concerne la salle de concert et les coulisses, mais cela ne me viendrait pas à l’idée de donner des ordres aux restaurants » a expliqué Halldor Gudmundsson, directeur du Harpa Concert Hall.

Pas une première

Le coup de sang de l’ancien leader des Smiths n’est pas une première.

En 1987 déjà, le britannique avait annulé à la dernière minute une prestation du groupe au festival Pinkpop, refusant de jouer à proximité de stands de hamburgers.

Plus récemment, en 2009, le chanteur avait interrompu un live sur la scène du Coachella, en raison d’une odeur persistante de viande.

Meat is Murder

Végétarien depuis ses 11 ans, Morrissey est notamment à l’origine de l’album Meat is Murder (la viande est un meurtre, en français, ndlr), et qui avait mis en lumière son combat pour les droits des animaux lors de sa sortie en 1985.

« Je me souviens que ma mère était végétarienne très stricte. Nous étions pauvres et j’ai toujours pensé que la viande était une source de nutrition importante. Et puis j’ai appris la vérité. Je pense pouvoir dire qu’aujourd’hui, je tente de me repentir de ces années » avait-il expliqué à la sortie du disque.

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.