Ils manifestent à Paris pour réclamer une évolution du statut juridique de l’animal

leader

Environ 1.500 militants de la cause animale ont défilé samedi après-midi à Paris pour réclamer une évolution significative du statut juridique de l’animal.

En cliquant sur les publicités, vous permettez à Vegemag de continuer à produire des articles

>> Tout comprendre à l’évolution du statut juridique de l’animal

La rédaction de Vegemag était sur place. Cliquez ci-dessous pour lire la vidéo. N’oubliez pas de mettre en qualité HD.

Un changement significatif du statut de l’animal

« Nous sommes rassemblés ici pour montrer notre détermination pour faire évoluer le statut juridique de l’animal et en finir avec les contradictions, l’ambiguïté et les vides juridiques » précise Olkan Elijah, président et fondateur du mouvement FUDA, à l’origine de la manifestation.

fuda1

« On demande un changement significatif. Il y a des lois qui existent et condamnent la maltraitance animale. On ne peut pas condamner cela, et en même temps autoriser certaines pratiques comme les corridas. Nous sommes d’accord pour y aller pas à pas, mais ça traine quand même beaucoup. » enchaîne-t-il.

Ne plus voir les animaux comme des objets

En queue du défilé, Claire et Salima, deux amies, ont tenu à être de la partie pour défendre les animaux. « Nous voulons qu’ils ne soient plus vus comme des objets, pour enfin cohabiter en paix avec eux » explique Claire.

A ses côtés, Salima explique à son tour la raison de sa mobilisation. « Les cas de maltraitances animales doivent cesser. Cela ne peut passer que par une évolution du statut juridique de l’animal. C’est la seule solution pour que toutes les personnes coupables de tortures envers les animaux soient jugées et punies. »

claire

Les Italiens surprennent

C’est probablement l’une des bonnes surprises de l’événement. Une centaine de militants des droits des animaux n’ont pas hésité à venir d’Italie pour participer à la marche. Parmi eux, les membres d’Animalisti Italiani. « Nous sommes plus de 60 militants venus de Rome, de la Toscane et de Naples. Nous tenions beaucoup à être présents car la souffrance animale n’a pas de frontière. Et il ne faut pas oublier que nous sommes tous des Européens. D’où l’intérêt de rassembler nos efforts » raconte Walter Caporale, président de l’association.

animali1

Les Français favorables à une évolution du statut de l’animal

89% des Français sont favorables à une modification du code civil, selon un sondage Ifop réalisé en octobre 2013 pour 30 Millions d’amis.

Lors de sa campagne présidentielle, François Hollande s’est notamment engagé à « réfléchir à la définition d’un nouveau statut juridique de l’animal qui reflète les vérités scientifiques ainsi que l’évolution de la perception des animaux dans la société » s’il était élu.

Cédric Garrofé

Article écrit par Cédric Garrofé

Journaliste et fondateur de Vegemag, il s'intéresse à la cause animale depuis près de 15 ans. Il a remporté le Prix Suva des Médias en 2018 et un Online Journalism Awards en 2017, prix le plus prestigieux du journalisme numérique international, avec la rédaction du média Le Temps.