Bataille entre pro et anti-lait aux JO de PyeongChang

Louis Psihoyos, réalisateur de documentaires pro-vegans, a signé une publicité anti-produits laitiers.

Bataille de publicités autour des produits laitiers aux Etats-Unis au cours des derniers jeux Olympiques d’hiver. Après la diffusion d’un spot de l’industrie laitière durant des épreuves, le réalisateur Louis Psihoyos, qui vient de signer le documentaire pro-vegan The Game changers, en a réalisé un prenant le contre-pied de son discours, diffusé lors de la cérémonie de clôture.

«J’étais assise sur mon canapé à regarder les épreuves olympiques un soir et la publicité « Milk Life » est arrivée. Je savais que je devais réagir et présenter la vérité, non seulement sur les mauvais effets de boire du lait de vache, mais aussi sur la vérité derrière la nutrition pour moi et pour les autres athlètes olympiques», a raconté dans un communiqué cité par le site Livekindly la cycliste Dotsie Bausch, à l’origine de la publicité contre les produits laitiers.

«Nous avons le devoir en tant que société de dire la vérité»

En effet, celle de l’industrie laitière américaine met en scène la skieuse Maddie Bowman et affirme fièrement que neuf athlètes olympiques américains sur dix ont grandi en buvant du lait:

Dans le spot de Louis Psihoyos, intitulé «Switch for good» («Changer pour de bon»), plusieurs autres athlètes olympiques dont Dotsie Bausch, l’haltérophile Kendrick Farris, la skieuse Seba Johnson, la nageuse Rebecca Soni, le coureur britannique Malacha Davis ou encore la footballeuse canadienne Kara Lang clament au contraire que l’abandon des produits laitiers leur a permis d’améliorer leurs performances et qu’ils en sont fiers:

«Je crois que nous avons le devoir en tant que société de dire la vérité, surtout quand la vérité est manipulée. Boire deux verres de lait par jour augmente le risque de fracture de la hanche chez les femmes de 45%. Les femmes qui buvaient seulement un verre de lait entier par jour présentaient un risque trois fois plus élevé de cancer de l’ovaire. En buvant du lait chaque jour pendant l’adolescence, les hommes augmentent leur risque de cancer de la prostate avancé de plus de trois fois», a dénoncé Dotsie Bausch, qui entend prouver avec ce type de publicité les bienfaits d’un régime alimentaire d’origine végétale.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.