«From the ground up», un documentaire pour démontrer qu’on peut faire du sport sans manger de viande

Dans «From the ground up», Santino Panico apporte sa propre expérience et celle d’autres sportifs de haut niveau.

Santino Panico/From the ground up

On ne compte plus les histoires de coureurs délaissant la viande pour une alimentation végétale. Dernier en date, l’Américain Santino Panico, qui a réalisé le documentaire From the ground up, sorti aux Etats-Unis en décembre, à partir de sa propre expérience.

Ancien joueur de football américain massif, pesant près de 100 kilos, Santino Panico a commencé à courir à partir de 2007, deux après la fin de sa carrière sur les terrains universitaires. Il souffrait alors de nombreux problèmes de santé alors que son régime alimentaire était particulièrement riche en viande de toutes sortes.

>> Voir la bande-annonce (en anglais non sous-titré) de From the ground up ci-dessous:

«Je ne savais même pas ce qu’était un régime alimentaire végétalien»

Si la course lui a fait du bien et notamment perdre du poids, le sportif était à la recherche d’un mode de vie toujours plus sain. «Je ne savais même pas ce qu’était un régime alimentaire végétalien», raconte-t-il au magazine Runner’s World. Inspiré par ses bienfaits détaillés dans des livres et des articles, Santino Panico a décidé de franchir le pas. En quelques mois, il abandonne tout aliment d’origine animale et perd 13 kilos supplémentaires.

Mais l’Américain n’était alors encore qu’un simple jogger, ne courant jamais plus qu’une dizaine de kilomètres. C’est en 2010 qu’il a le déclic de tenter un marathon après avoir assisté à celui de New York, où il s’est installé pour travailler comme consultant dans le domaine environnemental.

«Chaque athlète, joueur de football, baseball, peu importe, court»

Dans la foulée, l’idée d’un documentaire lui vient, d’abord sur les athlètes végétaliens. Mais Santino Panico finit par se rendre compte qu’il serait plus intéressant et percutant de se mettre lui-même en scène dans sa quête de participer au marathon de New York tout en suivant un régime alimentaire végétalien. «Franchement, l’idée de courir 42 km m’a terrifié et je ne voulais pas être au centre du film. Mais je voulais que l’expérience soit racontable. Cela avait un sens. Chaque athlète, joueur de football, baseball, peu importe, court», explique le sportif.

La production de From the ground up a alors débuté en 2013, mêlant finalement sa propre expérience et celle d’autres athlètes vegans. Santino Panico et ses intervenants tiennent à prouver qu’il est tout à fait possible d’être un sportif de haut niveau tout en suivant un régime alimentaire sans viande et que cela vaut d’ailleurs aussi pour les sportifs amateurs.

Les protéines manquantes se trouvent parfaitement dans les plantes. Et le documentariste de conclure: «J’essaie juste d’éduquer. Si quelqu’un ajoute plus de légumes à son régime alimentaire ou décide d’adopter le lundi sans viande, c’est une victoire».

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.