Vers l’interdiction des appellations «steak» et «saucisse» pour les produits d’origine végétale en Europe?

Le syndicat français Culture Viande s’y attelle.

Stephan Mosel

Vers la fin des dénominations «steak», «saucisse», «nugget» ou encore «boulette» pour les produits d’origine végétale? C’est ce que réclame le syndicat français des entreprises privées et coopératives de l’abattage, de la découpe et de la transformation des viandes Culture Viande auprès de l’Union européenne.

«Les produits végétaux parasitent l’univers de la viande»

«Il faut agir vite. Les produits végétaux parasitent l’univers de la viande. Les associations anti-viande se sont montrées efficaces», a déploré auprès de LSA Paul Rouche, directeur délégué de Culture Viande. Le magazine spécialisé indique que les ventes des substituts de viande d’origine végétale ont connu en France une croissance de 125%, à 40 millions d’euros.

Le syndicat espère obtenir la même victoire que l’industrie laitière en juin dernier. Elle demandait à ce que les «laits» ou «fromages» d’origine végétale ne puissent plus porter cette appellation afin, selon elle, de ne pas perturber les consommateurs qui pourraient se tromper dans leurs achats, et la Cour de justice européenne lui a donné raison.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.