Un défenseur de l’environnement camerounais interpellé arbitrairement 

Nasako Besingi se bat ardemment contre les plantations de palmiers à huile.

Une ONG qui dérange au Cameroun. Le fondateur de Sefe (Struggle to economize the future environment), Nasako Besingi, a été interpellé la semaine dernière à Mundemba pour des raisons encore inconnues.

Le prétexte de la crise anglophone?

Jeune Afrique, qui a rapporté l’événement, rappelle que le défenseur de l’environnement est régulièrement aux prises avec les autorités pour son combat farouche contre les plantations de palmiers à huile d’une compagnie américaine, Herakles Farms, dans le sud-ouest du pays.

Selon les soutiens de Nasako Besingi, les autorités se servent de la crise anglophone marquant actuellement cette région du Cameroun – la minorité anglophone du pays souhaite notamment plus d’autonomie – pour intimider l’ONG, elle-même anglophone. Nasako Besingi a déjà été condamné plusieurs fois pour avoir organisé des manifestations.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.