Shopblocks / Flickr

Végétarien, il reçoit un plat avec de la viande, il est remboursé de 2,70 euros

Un plat non végétarien lui a été livré, mais il s’en est rendu compte trop tard.

Shivam Lakhanpal, un habitant de Gurugram (Haryana), en Inde, a été remboursé de moins de trois euros par UberEats après avoir été trompé par une erreur de livraison. Le végétarien a reçu un plat avec de la viande alors qu’il est végétarien.

«Je suis émotionnellement traumatisé»

Lundi soir dernier, le jeune homme a commandé via l’application de livraison de repas un chawarma végétarien à un restaurant libanais local. Ce n’est qu’après avoir mangé la moitié de son repas qu’il s’est rendu compte qu’il contenait de la viande.

«J’ai été végétarien toute ma vie. Cela fait 28 ans que je n’ai jamais mangé de viande ou que je ne suis même jamais assis à une table où de la viande était servie. Je suis littéralement dévasté par votre acte et j’ai l’impression que tous les combats que j’ai menés viennent de s’effondrer», a-t-il écrit au restaurant et à UberEats, cité par le site Storypick.

«En tant qu’hindou dévoué, être végétarien est une part importante de qui je suis et cet acte de profond mépris a considérablement bouleversé et blessé mes sentiments religieux. Je suis émotionnellement traumatisé par cet incident qui a détruit toute vie d’aversion et de distance vis-à-vis de la viande.»

2,70 euros de compensation

Le jeune homme a alors contacté les services de l’application à de multiples reprises pour obtenir réparation, mais ne s’est vu offrir comme réponse, deux jours plus tard, qu’un crédit supplémentaire de 2,70 euros sur son compte UberEats.

Furieux, il réclame, dans un délai de 72 heures, une lettre d’excuse de la part de l’application ainsi que près de 3.000 euros de dommages et intérêts pour la souffrance physique et mentale qu’il a subie.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.